La performance énergétique d’une plateforme logistique

> Clients > Plateforme logistique

Les équipes Orygeen ont travaillé sur :


 Le remplacement de la totalité des éclairages intérieurs et extérieurs d’une plateforme de stockage de véhicules pour économiser plus de 70% du budget éclairage du site sans aucun investissement par le client.

La rénovation du système de chauffage d’une plateforme logistique de produits chimiques pour permettre le stockage de nouveaux produits et améliorer le confort des opérateurs.

La mise en place d’une solution de production solaire sur le toit d’une plateforme logistique frigorifique pour couvrir 30% de la consommation électrique du site.

La construction d’une stratégie d’optimisation des éclairages d’un ensemble de 20 plateformes logistiques en Europe afin de permettre le passage au LED pour un investissement inférieur de 30% au budget initial.

Logo Gefco
Logo Groupe Mericq
Logo Decathlon
Logo Leclerc
Logo Lidl
Logo Caterpillar

Comme dans n’importe quel bâtiment, l’essentiel de la consommation d’une plateforme logistique est lié à l’éclairage, à la climatisation et au chauffage. Quand il s’agit d’un entrepôt froid en revanche, la production de froid représente plus de la moitié des consommations.

Par rapport à d’autres types de bâtiments, les plateformes logistiques possèdent 2 grandes caractéristiques ayant un impact direct sur les solutions de performance énergétique à mettre en oeuvre : ce sont des bâtiments de grande surface avec des hauteurs sous plafond importantes.

Pour maximiser l’efficacité énergétique d’un entrepôt de logistique, il faut agir sur 4 leviers :

Un éclairage performant

1. Un éclairage performant

 

Architecturalement très simple, une plateforme logistique possède 3 spécificités en termes d’éclairage :

  • la hauteur de l’installation,
  • une superficie pas toujours occupée ou utilisée, induisant un enjeu d’éclairage par rapport à l’occupation ou à l’utilisation,
  • un système de stockage à très grande hauteur qui génère des ombres.

L’éclairage a un poids très significatif dans la consommation électrique d’une plateforme logistique qui dispose généralement de peu de lumière naturelle alors qu’elle doit être potentiellement éclairée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Le passage à la LED permet donc de réaliser de spectaculaires progrès d’efficacité énergétique, même si le choix des solutions LED, leur implantation ainsi que les systèmes de pilotage associés vont avoir une grande influence sur l’investissement effectué, la qualité de l’éclairage et l’importance des économies réalisées.

Exemple dans un entrepôt logistique de stockage de pièces mécaniques : mettre en place un éclairage LED associé à un système de détection de mouvements a permis de réduire la consommation électrique associée à l’éclairage de 90% avec un temps de retour inférieur à 3 ans.

Sites industriels 2

2. Le chauffage, la ventilation et la climatisation (CVC)

 

Si peu d’entrepôts de logistique sont climatisés, le chauffage pose souvent problème dans ce type de sites : peu efficace en termes de confort, celui-ci est souvent fortement surconsommateur d’énergie.

La combinaison de grandes surfaces et de grandes hauteurs sous plafond complexifie en effet le choix d’un système de chauffage adapté en raison des volumes à chauffer et des effets de stratification, l’air chaud montant naturellement.

Les portes régulièrement ouvertes et fermées d’un entrepôt posent en outre un problème de circulation de l’air. Une modélisation aéraulique peut être intéressante pour installer et mettre en oeuvre un système de ventilation, chauffage et climatisation parfaitement adapté.

Exemple dans un entrepôt de 12000 m2 : le remplacement d’un ancien système de chauffage par une solution de chauffage gaz situé à l’extérieur du bâtiment a permis de significativement améliorer le confort des équipes tout en permettant d’élargir l’autorisation réglementaire à de nouveaux produits et de réduire les consommations.

Picto Froid couleur

3. La production de froid

 

Au-delà de la performance intrinsèque des groupes froids, les entrepôts frigorifiques ont souvent des problèmes de performance liés à la qualité de l’isolation et aux ponts thermiques.

Le recours à l’inertie du froid peut permettre de stocker de l’énergie pour la valoriser dans un contrat de flexibilité ou la combiner à du photovoltaïque afin d’améliorer sa rentabilité (en maximisant l’usage de l’énergie produite pendant la journée).

Exemple dans un entrepôt froid de produits laitiers : diminuer de 20% la consommation d’électricité liée au froid par la mise en place de solutions HP et BP flottantes ainsi que par l’optimisation via un logiciel ad hoc.

Picto Autoconsommation couleur

4. L’autoconsommation solaire

 

Dans des bâtiments très homogènes avec de grandes surfaces de toits terrasses, il est facile d’installer de grosses capacités de production solaire dès lors que la structure du toit supporte l’installation et que la qualité de son étanchéité le permet.

Exemple sur le toit d’un entrepôt logistique à Valencia en Espagne : l’installation de panneaux photovoltaïques a permis de couvrir 70% de la consommation électrique du site à un prix fixe sur 15 ans significativement inférieur à celui du réseau.

Un enjeu énergétique ?

Orygeen vous recontacte



Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment.

En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez l’entreprise Orygeen à traiter les données soumises ci-dessus afin qu’elle vous contacte.

Les autres secteurs d'activités clients d'Orygeen :


Vous souhaitez recevoir la newsletter d'Orygeen ?

En cliquant sur « ENVOYER », vous confirmez que vous acceptez notre politique de confidentialité qui vous informe des modalités de traitement de vos données personnelles ainsi que de vos droits sur ces données. Conformément à la loi, vous disposez d'un droit d'accès, de rectifications et d'opposition, en cliquant ici.