Hydrogène vert, une solution prometteuse

Hydrogène vert : un marché naissant en plein essor

> Expertises > Énergies Renouvelables > Hydrogène Vert

L’hydrogène vert est une des solutions les plus prometteuses pour décarboner la consommation d’énergie. L’hydrogène vert s’intègre déjà dans les stratégies permettant d’aller vers la neutralité carbone de secteurs d’activités où il est une alternative incontournable pour faire baisser les émissions, comme les industries de transformation thermo-intensives, les transports lourds ou la production d’engrais.

Il existe 3 types d’hydrogène :

HYDROGÈNE GRIS

Produit à partir de combustibles fossiles (en majorité gaz naturel et charbon) et donc fortement émetteur de carbone. Cet hydrogène représente la quasi-totalité des 70 millions de tonnes d’hydrogène environ produites aujourd’hui et a vocation à être remplacé dans les prochaines années par l’hydrogène bleu et vert dès que les conditions techniques et économiques seront réunies.

HYDROGÈNE BLEU

Également produit à partir de combustibles fossiles, mais associé à un procédé de capture et de stockage du carbone. Cette solution de production permet en particulier d’utiliser les installations d’hydrogène gris existantes tout en neutralisant leurs émissions de CO2. La maîtrise technologique à grande échelle de l’hydrogène bleu et sa compétitivité économique font encore l’objet de travaux des acteurs de la chaîne de valeur.

HYDROGÈNE VERT

Fabriqué à partir d’eau et d’électricité renouvelable via un processus d’électrolyse qui n’émet pas de CO2 (Power To H2). Cette solution est la plus crédible prometteuse grâce à la baisse rapide de ses coûts de production, portée par l’amélioration de l’efficacité des systèmes de production, l’arrivée de nouvelles technologies d’électrolyse, la massification des volumes et la baisse des prix de l’électricité renouvelable.

L’hydrogène décarboné présente de nombreuses applications

Dans les transports et la mobilité

Ce carburant durable permet la décarbonation du secteur

Dans les matières premières de certaines industries utilisant aujourd’hui de l’hydrogène gris

Permet la décarbonation des procédés de production des produits chimiques et des industries de transformation

Dans la production de chaleur (par combustion directe, par exemple la production de méthane par méthanation)

Pour substituer le gaz naturel dans la production de chaleur

Dans la production d’électricité produite à partir d’énergie renouvelable intermittente

Des centrales d’électricité utilisant comme combustible l’hydrogène vert ou en générant de l’électricité à partir de piles à combustible permettent de stocker l’électricité produite à partir d’hydrogène vert

Les utilisations de l’hydrogène vert - Shéma

Le déploiement de l’hydrogène vert sur ces différents usages va dépendre de la baisse de son coût de production et de la vitesse d’adaptation des équipements à ce nouveau vecteur énergétique.

Ainsi dans les prochaines années, les coûts total d’opération (TCO) de véhicules fonctionnant à hydrogène vert va rapidement décroître tandis que les solutions de retrofit de véhicules vont continuer à développer et les constructeurs développer de nouveaux modèles.

Schéma - Trajectoires de compétitivité des coûts des applications de l'hydrogène

Pour atteindre leurs objectifs 2050 de décarbonation, l’europe et le gouvernement français ont mobilisé de très gros programmes de subventions pour atteindre, dans un premier temps, 40 GW d’électrolyse en 2030.

Ces subventions vont aussi permettre de lancer les usages complémentaires à la mobilité verte qui nécessitent un prix de l’hydrogène vert encre plus faible, mais représenteront à l’échelle de 2050 la majorité des volumes.

Répartition de la demande d'hydrogène par utilisation

Les autres expertises d'Orygeen :