Ecosia, pour COMPENSER SON e-pollution

Le Moteur de Recherche Écologique Ecosia

Ecosia est un moteur de recherche solidaire allemand créé en 2009. Cette plateforme reverse 80% de ses bénéfices pour financer des plans de reboisement. En moyenne, 45 recherches effectuée sur Ecosia permettent de planter un arbre. Le moteur de recherche a par exemple permis la création de pépinières en Tanzanie où, pour reboiser les monts d’Usambara, ont depuis 2017 été plantés près de 5 millions d’arbres et créés 1200 emplois. 

Mais comment Ecosia se finance-t-il ?


Le moteur de recherche allemand s’engage à respecter votre vie privée et vos données personnelles, mais ce sont bien des
revenus publicitaires classiques qui lui permettent de financer ses actions de reboisement. Car un clic sur une annonce publicitaire rapporte quelques centimes d’euros. Or, en mars 2017, Ecosia a par exemple bénéficié d’un trafic de 57 millions de visites. Les 7 millions d’arbres plantés depuis sa création correspondent à l’équivalent d’un milliard de recherches en ligne.

Le moteur de recherche solidaire se finance également grâce aux Ecolinks qui apparaissent sur les sites ex-commerce partenaires d’Ecosia. Une fois un ecolink validé, le site Web partenaire reverse jusqu’à 5% des achats effectués en ligne par les internautes.

Un acteur très responsable et très durable


Ecosia fonctionne à 100% aux énergies renouvelables. Il neutralise à 100% l’émission de CO2 des data centers des moteurs traditionnels, ainsi que de leurs infrastructures et matériels. De plus, à chaque recherche online, les arbres plantés absorbent
1kg de CO2.

Le moteur de recherche pour ambition de dépasser le milliard d’arbres plantés d’ici 2020.

En savoir plus sur Orygeen :


Vous souhaitez recevoir la newsletter d'Orygeen ?

En cliquant sur « ENVOYER », vous confirmez que vous acceptez notre politique de confidentialité qui vous informe des modalités de traitement de vos données personnelles ainsi que de vos droits sur ces données. Conformément à la loi, vous disposez d'un droit d'accès, de rectifications et d'opposition, en cliquant ici.